• Insupportable tradition chinoise...

     

    Insupportable Tradition Chinoise


    Sous un soleil d'or, une barque richement décorée flottait sur le lac de jade. La princesse Bumei, fille du roi Colmao, souverain du vaste empire du milieu et grand unificateur des sept royaumes, regardait de son regard perçant l'esclave puissant qui offrait sa force aux envies délicates de sa fille adorée.

    Le renom de Colmao n'avait d'égal que la grandeur de la voûte céleste et la profondeur des océans. En quittant le palais interdit avec un esclave, sa fille Bumei avait désobéi à son père, le grand souverain des sept royaumes, ainsi qu'au souverain des contrées de l'Orient, grand monarque du vaste empire du milieu, la félonne méritait donc le châtiment qu'on réserve aux vipères, sournoises et fuyantes. Mais le roi Colmao fit appeler un très vieux moine, retiré dans les montagnes, loin des turpitudes des Hommes. Dong, car tel était le nom du sage, se rendit à la cour et s'enquit auprès du roi.

    - Vénérable Dong, lui dit le roi, Bumei, ma fille, a quitté le palais au dépend de mon autorité. Que dois-je faire?

    - Honorable Colmao, puissent les paroles d'un vieil homme ne pas offusquer un seigneur aussi puissant que toi. Mon exil dans les montagnes aura peut-être égaré mon esprit dans la sévérité de la neige dont j'occupe humblement la demeure.

    - Et donc?

    - Si le souverain punit l'enfant, le père pardonne à la princesse, il est préférable d'écouter son cœur.

    - Vous n'avez pas l'air de comprendre, Dong, en fait ma fille vient de faire une bêtise et...

    - Peut-être écouterez-vous la réponse de votre âme.

    - Non, non, écoutez, Dong, je vais vous expliquer à nouveau si vous arrêtez de me couper : je suis l'empereur, ok? Ma fille, c'est la fille de l'empereur, ok? Elle est sortie alors que je l'avais interdit, ok? Donc la question c'est de savoir si je dois la punir comme un père ou comme un empereur, vous voyez?

    - Ô mon seigneur, veuillez pardonner sa surdité à un pauvre vieillard... Pour sauver votre honneur, vous devez agir au mieux.

    - C'est bien ce qui m'avait semblé mais je savais pas trop comment m'y prendre, vous comprenez, alors peut-être que vous pourriez me filer un tuyau?

    - Votre fille doit être justement punie.

    - Merci... Je m'excuse d'insister, hein, mais puisqu'on en parle, vous auriez peut-être une idée sur un châtiment qui soit juste, non? Ou une piste de réflexion, quelque chose?

    - La réflexion n'est qu'observation.

    - Quoi!?

    - La réflexion n'est qu'observation.

    - J'avais entendu, merci, mais pourquoi vous lâchez ça maintenant?

    - L'observation n'est qu'attention des signes de la nature.

    - De la nature... Et alors?

    - Alors, tu sauras.

    - Je saurai quoi? Qu'est-ce qu'y dit?

    - J'ai dit "alors, tu sauras".

    - Non mais ça va, je suis pas sourd, moi! Qu'est-ce que je suis censé faire avec ce charabia?

    - Faire est l'apanage des Dieux.

    - Faire quoi? Mais qu'est-ce qu'y raconte ce mec?

    - Ecoute seulement : la sagesse est de ton esprit la clé et non l'énigme.

    - Quoi??? Quelle énigme? Il se fout de moi?!

    - Qui est ce "moi" dont tu parles?

    - MAIS ARRETE UN PEU! J'ai posé une question toute simple, je veux juste une réponse avant demain. Tu peux pas parler normalement, Vénérable Dong?

    - La norme est toujours dans l'œil du juge.

    - LE JUGE DE QUOI??? QU'EST-CE QUE CA VEUT DIRE!?

    - Trop de...

    - Mon cul, ouais! Ca va aller cette fois. Tu crois que j'ai tout l'après-midi? Foutez-le au feu ce connard, ça le changera de sa montagne.

    Et dans les flammes incandescentes qui accueillaient son âme apaisée, le vénérable su qu'il avait aidé l'empereur, sur le chemin de ses nobles ancêtres, à trouver l'harmonie intérieure faisant de lui un souverain plus juste, ou pas.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :